La face cachée de l’être

SOKLOU
Kossi Efouako
Université Mohamed V, Rabat
Maroc


Si espoir fait unanimité,
Désolation prend royauté.
Regards blêmes vers un futur,
Esprits amers sur un présent dur.

Si Déité nous attire tant,
Si pouvoir nous séduit autant,
C’est que nous avons hérité du vice.
Vice que nous chérissons,
Contre nature que nous oppressons.

Si obsessions nous emprisonnent,
Authenticité, elle, nous passionne.
Existence que des mots empoisonnent,
Elle-même reste confuse.
Avant que la bonté ne s’y infuse,
Avant que la clarté ne s’y amuse,
Elle aura perdu toute sa valeur.

La nuit je me tiens devant ma fenêtre,
Cœur critique suivant les astres,
Le miroir tourne enfin et j’arrête de paraître.
Je me contemple mais nul sourire.
Fou rire, puis lucides larmes.
Qui es-tu ? Pourquoi prends-tu les armes ?
Je discute avec ce tout autre moi.

Peut-être avez-vous déjà entrepris sa découverte, un soir ?
Cet être qui écrira votre vraie histoire,
Cet être qui vit dans le miroir,
Cet autre qui représente l’espoir.