La vieille du vieux

KHEROUATOU
Mouhieddine
Université de Constantine 3
Algérie

Texte à propos de la sauvegarde de la vieille ville de Constantine qu’on appelle aussi le Vieux Rocher.

On la reconnaît par Vieille-ville
On l’appelait aussi Vieux Rocher
Trop vieille, la vieille a besoin du vieux pour la porter
Elle raconte un long vécu pour celui qui sait regarder,
Fière et humble, la vieille est au vieux, et les vieux de la vieille le savent très bien.

Les gens d’aujourd’hui la boude, la vieille
Mais l’aiment uniquement quand ils voient des oiseaux bleus et des faces de boucs. Allez y comprendre.
D’autres veulent soi-disant la sauvegarder
Or elle est tout sauf gardée, et en plus bazardée
D’autres inertes mais vivants, ne font que la regarder
Mais d’autres, haineux et dangereux, ont essayé de la ringarder
Mais la vieille ne les reconnaît pas, alors comme un poil dans la laine elle désire les re-carder
Bien que le vieux du haut de sa grandeur les menace de les bocarder,
la vieille termine parfois brancardée.

Pensifs et fatigués, la vieille et le vieux ne cessent de s’entre-regarder
En espérant qu’un jour, leurs enfants puissent au moins les garder, en attendant de les sauvegarder.